Une base de données saine passe par une gestion minutieuse du processus de désabonnement newsletter. Voici donc les actions essentielles pour faire tourner la suppression d’un destinataire en votre faveur. Il n’est pas facile de dire au revoir, mais c’est parfois nécessaire. Nous parlons d’Email Marketing, de ce moment où le destinataire décide de nous quitter, de sortir pour diverses raisons, de nos listes de diffusion. Faire de l’email marketing de manière mature et consciente signifie prendre note que les clients vont, viennent et parfois reviennent. Cela peut sembler contre-intuitif, mais le fait de rendre la désinscription facile et immédiate est un facteur qui joue en faveur de l’entreprise. Voyons rapidement pourquoi.

L’inscription fait partie de la physiologie d’une base de données

Quiconque est nouveau dans le domaine de l’email marketing peut penser que la désinscription est un facteur négatif dans un sens absolument négatif, le signe d’un manque de pertinence des messages chez les destinataires.

Ce n’est que partiellement vrai. Le plus important est de prendre conscience de la variété des raisons qui poussent les destinataires à faire un désabonnement newsletter : quelqu’un est intolérant à une fréquence d’envoi excessive, quelqu’un d’autre a des problèmes d’affichage, jusqu’à quelqu’un qui s’est abonné à la volée, presque par accident.

Quelle que soit la raison, il est bon que ces contacts prennent la porte de sortie de votre liste. Ce sont des destinataires non impliqués, avec un faible engagement. Leur inactivité, vous ne le savez peut-être pas, pèse sur la performance globale de vos campagnes.

Bien sûr, aucune entreprise ne souhaite voir un exode massif de sa base de données. Il suffit de suivre le taux de désabonnement newsletter : s’il est d’environ 2 % pour chaque campagne envoyée, alors la base de données doit être considérée comme saine.

Un taux de non-enregistrement est donc physiologique et sain, car il protège certains aspects cruciaux.

Un au revoir court et rapide : 6 bonnes pratiques

Faciliter le désabonnement newsletter

La plupart des entreprises incluent le lien de désabonnement newsletter dans le pied de page au bas du courriel. Mais si vous voulez rendre le processus encore plus clair et plus immédiat, il est conseillé de le mettre également à la fin du message, avant l’en-tête.

Il s’agit d’une meilleure pratique qui offre aux expéditeurs le plus haut degré de transparence, mais sans que le lien soit une incitation à s’abonner. Voici un excellent exemple qui place l’option de désabonnement newsletter à côté du classique “Afficher le courriel sur le navigateur”, à un niveau secondaire du courriel mais toujours en évidence.

Il y a un impératif fondamental si vous voulez faciliter la désinscription. Eviter les étapes ultérieures, telles que la saisie de votre adresse électronique ou la demande d’accès à votre site web pour compléter la désinscription.

Ce sont tous des éléments de complication, qui poussent de nombreuses personnes, prises par l’intolérance, à se rabattre sur le signalement plus hâtif du spam.

Si vous avez appris que le double opt-in est une bonne pratique de construction de base de données, vous devez savoir qu’il constitue un obstacle dans le processus de désinscription.

  • Donnez-vous une chance de mettre à jour vos préférences

Il est possible que vos contacts ne veuillent pas couper tous les ponts avec votre marque. En fait, la plupart d’entre eux voudraient simplement modifier certains aspects, en remodelant la communication.

Ainsi, en plus de l’option de désabonnement newsletter, incluez toujours un lien vers le Centre de préférences dans vos courriels, à partir duquel vos destinataires peuvent définir la fréquence d’envoi de vos courriels et sélectionner les sujets sur lesquels ils veulent être informés. Par exemple, un contact peut ne pas vouloir cesser de recevoir des campagnes promotionnelles mais continuer à lire des bulletins d’information.

Il s’agit d’un exemple clair et fonctionnel de Centre de Préférences:

Comme vous l’aurez compris, le Centre de Préférences est un panel à partir duquel les destinataires peuvent modifier les données, les préférences, les abonnements et les fréquences. C’est l’endroit où canaliser tous les désabonnements potentiels, pour offrir une alternative : la redéfinition de l’abonnement selon des modalités adaptées à chaque contact.

Dans MailUp le Centre de Préférences est entièrement personnalisable, dans son contenu et sa présentation. Voici un exemple inspiré de l’identité de marque d’une réalité commerciale fictive.

  • Signaler d’autres canaux de contact

La résiliation de l’abonnement ne signifie pas qu’un client ne veut plus traiter avec notre marque, mais simplement qu’il ne veut plus être joint par un canal particulier, l’e-mail.

Important devient alors de proposer des alternatives de contact : par exemple les réseaux sociaux. N’oubliez donc pas d’ajouter des liens vers vos chaînes sociales sur votre page de confirmation de réception, ce qui – d’un clic – permettra au destinataire sortant de rester en contact sur Facebook, Instagram, Telegram et d’autres plateformes.

  • Demandez pourquoi ils veulent se désabonner

Ne craignez pas de demander aux destinataires sortants pourquoi. L’important est de faire en sorte que la réponse à une question claire soit simple, intuitive et rapide. Le conseil est d’oublier les enquêtes trop exigeantes et de se limiter à une seule question à choix multiples.

Mieux encore si cette question est facultative, afin de ne pas entraver le processus de désabonnement newsletter. La collecte de ces données est inestimable car elle vous permettra de comprendre où et comment améliorer votre stratégie de communication.

  • Envoyer des e-mails de réengagement à des destinataires inactifs

De nombreux destinataires, bien que totalement désintéressés par nos e-mails, ne peuvent jamais se désinscrire. C’est ce que nous faisons tous avec nos boîtes aux lettres : nous maintenons certaines listes de diffusion désabonnées mais n’ouvrons pas un seul message pendant des années.

C’est pourquoi il est essentiel de mettre en place des flux de réengagement, qui encouragent les destinataires inactifs à mettre à jour leurs préférences ou à se désabonner une fois pour toutes (comme mentionné, au profit de la délivrabilité).

Une excellente façon de réactiver vos destinataires est de leur offrir une incitation. Voici un exemple, qui propose un coupon sur le prochain achat et, alternativement, propose de se désabonner avec un appel à l’action secondaire.

Cela s’accompagne d’une solution plus radicale : mettre devant le destinataire la seule possibilité de pouvoir continuer à recevoir des e-mails. Si le contact n’interagit même pas avec ce courriel, le processus se déroulera avec une désinscription automatique de la base de données.

  • Dites au revoir et merci, en style

La page de destination de la confirmation de désinscription peut aussi être un espace à laisser, pour laisser au destinataire une sortie effective.

Dans l’exemple ci-dessous, une marque de vêtements américaine bien connue salue avec style le contact qui vient de se désinscrire. Une touche de style qui profite pleinement à l’identité de la marque.

En conclusion

Comme dit, un certain pourcentage de désinscriptions de la base de données est naturel et physiologique. Et ce n’est pas tout, car dans de nombreux cas, le désabonnement newsletter entraînera une amélioration des performances de l’abonnement et de votre marketing par courriel.

Il faut vous rappeler que dans MailUp vous trouverez tous les outils pour rendre le processus de désabonnement facile et immédiat, avec la possibilité de personnaliser chaque aspect de celui-ci. Si vous ne l’avez pas encore essayé, demandez un essai gratuit de MailUp : vous pourrez tester toutes les fonctions de création, d’envoi et de suivi pendant 30 jours.