Depuis quelque temps, Facebook devient de plus en plus le théâtre de fausses collectes de fonds. Le modèle étant bien connu : les attaquants créent des groupes arbitraires à partir de rien et ajoutent quelques messages plus ou moins imaginatifs au flux respectif. Ils contiennent généralement des informations sur les comptes bancaires, accompagnées d’une série de commentaires larmoyants.

Les groupes ont tendance à suivre un certain schéma : le nom du groupe contient principalement une sorte d’appel au secours, tandis que les contributions elles-mêmes consistent en des histoires émotionnelles, principalement sur des enfants en phase terminale dont la souffrance est exposée par le biais de photos et de vidéos publiées.

Une grande partie des contributions se manifestent sous la forme des copies littérales de messages qui ont déjà été publiés dans d’autres groupes frauduleux. Toutefois, les seuls détails qui diffèrent dans chaque groupe sont le nom de l’enfant, son diagnostic et le nom de l’hôpital où il est soigné. Souvent, même les coordonnées de contact et les coordonnées bancaires sont les mêmes pour plusieurs groupes – ce qui, soit dit en passant, est l’indication la plus fiable que des fraudeurs sont à l’œuvre ici.

De nouveaux groupes de fraude poussent comme des champignons et bien que les plaintes des utilisateurs conduisent souvent à une fermeture relativement rapide de ces groupes, il y a toujours des utilisateurs qui, après leur inévitable inclusion dans le groupe, transfèrent l’argent aux fraudeurs.

Comment distinguer les fraudeurs des honnêtes gens et des vraies fondations caritatives?

Naturellement, outre les faux groupes, les gens honnêtes qui ont de vrais problèmes collectent également des dons sur Facebook. Pour cette raison, ignorer simplement tous les appels à l’aide sur Internet n’est pas une solution. Les conseils présents dans cet article permettront en général aux internautes de décider si une campagne de collecte de fonds est réellement authentique ou non.

  • Contenu et formation du groupe

Si un groupe n’a que quelques semaines et ne contient jusqu’à présent que 3 messages, mais a été appelé et partagé d’innombrables fois, il est fort probable que des personnes fictives y travaillent. Les vraies communautés prennent du temps pour se développer, et les créateurs de ces groupes fournissent généralement des informations beaucoup plus utiles.

  • Les fraudes font pression sur la glande lacrymogène

L’utilisation de vidéos choquantes, de photos de qualité inférieure, de vers plaintifs et de textes écrits en majuscules et truffés d’innombrables points d’exclamation vise à vous encourager à agir spontanément sans réfléchir de manière critique à l’authenticité de l’histoire.

Les organisations ayant une certaine estime de soi ne recourent généralement pas à de telles mesures, car il est plus important pour elles d’établir des relations de confiance avec leurs donateurs et de pouvoir ainsi aider les nécessiteux sur une longue période. C’est pourquoi ils racontent l’histoire de leurs patients dans un langage neutre, sans forte stimulation émotionnelle, et décrivent en détail le déroulement du traitement et l’utilisation précise de l’argent qu’ils reçoivent.

Les fraudeurs, en revanche, essaient de collecter le plus d’argent possible avant la fermeture de leur groupe, c’est pourquoi ils exercent une pression émotionnelle sur les utilisateurs.

Dans les groupes frauduleux, l’objectif de don est généralement toujours “presque atteint” – malgré la création récente de la communauté. En même temps, ils disent qu’une “facture urgente” doit être payée, et qu’ils ont donc besoin de votre aide ou de votre argent immédiatement. Plus vous vous dépêchez, moins il est probable que vous vérifiez si la campagne à laquelle vous voulez contribuer est réelle. Donc si des dons rapides sont demandés, vous devriez tirer la sonnette d’alarme.

Bien sûr, la mère désespérée d’un enfant malade peut apporter une contribution émotionnelle et demander de l’aide, mais il est peu probable qu’elle veuille attirer l’attention sur elle avec des poèmes tristes. Il est plutôt probable qu’elle présente une description détaillée de la maladie et des mesures de lutte contre celle-ci. Par conséquent, faites attention à tous les facteurs dans leur ensemble, et pas seulement au style de présentation.

  • Informations manquantes ou incohérentes

Si des documents médicaux sont fournis, lisez-les attentivement et assurez-vous qu’ils sont cohérents avec les détails présentés précédemment.

Par exemple, dans un groupe qui a collecté des fonds pour le traitement d’une fille souffrant d’une maladie cardiaque, les organisateurs ont publié des photos de rapports médicaux montrant que l’enfant souffre du syndrome de Down. Bien sûr, il est possible que la jeune fille ait été diagnostiquée avec les deux maladies, mais la publication d’informations non pertinentes qui ne font qu’induire les utilisateurs en erreur est un signe fort que quelque chose ne va pas dans le groupe.

  • Réponses aux questions de clarification

Il est courant pour les personnes sceptiques de demander des informations complémentaires aux créateurs du groupe. Cela comprend : la mise à jour de l’état de l’enfant, des informations sur la maladie et la guérison, et même les noms des médecins et des infirmières. Dans les groupes d’escrocs, ces commentaires sont très rapidement supprimés et les utilisateurs qui les ont publiés sont bloqués.

  • Les sites web des fondations

Dans certains cas, ces groupes publient le lien vers le site web d’une organisation supposée sans but lucratif. Les arnaqueurs tentent ainsi de montrer qu’ils ne sont pas seulement actifs sur Facebook, et veulent ainsi accroître la confiance des utilisateurs. Si vous visitez un tel site, nous vous recommandons de ne pas divulguer d’informations personnelles lors de votre visite – du moins pas sans avoir au préalable bien regardé le site.

D’abord, regardez la date de la dernière mise à jour et vérifiez si le site inclut un rapport sur les recettes et les dépenses. Les organisations à but non lucratif et les fondations sont tenues de publier ces informations. Si un site web collecte de l’argent mais n’indique pas comment et dans quel but les revenus sont utilisés, l’organisation n’est certainement pas digne de confiance.

Aidez les autres sans perdre votre esprit critique

Le désir d’aider les autres est une merveilleuse impulsion. Cependant, comme pour beaucoup d’autres choses dans la vie, d’autres personnes sont plus susceptibles de bénéficier de votre volonté d’aider si vous n’agissez pas de manière impulsive et que vous réfléchissez d’abord de manière critique avant tout.

Pour vous assurer que votre argent ne finira pas dans les poches d’escrocs sans scrupules, vous devriez d’abord investir du temps pour vérifier l’authenticité de la campagne de collecte de fonds que vous voulez aider. Il est alors préférable de donner votre argent à une fondation caritative connue et non à des particuliers. Ainsi, vous pouvez être sûr que votre argent parviendra vraiment aux bonnes personnes.