La vente d’un site Internet est une alternative utile lorsque l’on arrête son activité sur la toile. Cette démarche permet de valoriser son investissement. Pour vendre son site Internet, on peut passer par une plateforme spécialisée. Le prestataire publie plusieurs catégories de produits à vendre : site Internet, e-commerce, application Web/mobile, site vitrine, blog, site d’actualités…

Fonctionnalités proposées par un site de vente de portails Internet

Grâce à la plateforme spécialisée, on peut activer l’annonce. La publication d’annonces se fait rapidement sur la toile. Une fois les détails de l’offre en ligne, le propriétaire qui souhaite vendre un site pourra trouver des acheteurs potentiels. Ces derniers contactent directement les titulaires de sites à vendre à partir du prestataire de services. Ceux qui souhaitent vendre un site en passant par un intermédiaire pourront effectuer la transaction en toute sérénité. Si vous êtes à la recherche d’un site Internet à vendre, visitez jevendsmonsiteinternet.fr/.

L’achat d’un site Internet est une manière rapide pour développer son activité. Acheter un site Internet accélère le démarrage d’un projet web. Cette technique est d’autant plus efficace que lorsque l’on décide de développer son propre portail. Avec cette méthode, le nouveau propriétaire d’un site gagne du temps puisqu’il n’est plus nécessaire de créer une plateforme pour commencer son activité. L’acheteur bénéficie également des contenus existants. Il profite du référencement sur les moteurs de recherche. L’acquisition d’un site permet également de profiter de son trafic. Le nouveau propriétaire peut faire des bénéfices sur son audience. L’acquisition de la notoriété de l’audience permet de générer plus de chiffres d’affaires.

Ceux qui sont à la recherche des sites à vendre pourront se renseigner sur les dernières annonces. La recherche peut se faire également en naviguant à travers les annonces populaires. Chaque annonce présente un bref descriptif. On peut facilement découvrir la catégorie, l’activité, la plateforme et le prix de chaque site. On peut vendre un site Web conçu sur différentes plates-formes : PrestaShop, Shopify, CMS Made Simple, CMS Propriétaire, WordPress… Qu’il s’agisse de site d’e-commerce ou de sites de contenu à vendre, on peut accéder à différentes informations importantes. Ces données permettent de juger rapidement de la qualité d’un portail. Il peut s’agir d’un chiffre d’affaires, page rank, trafic, solution de gestion…

Comment mettre en vente un site Internet ?

Pour vendre un site Web, il faudra remplir un formulaire. Après ces étapes, on peut diffuser l’annonce en ligne. Cette démarche permet d’augmenter ses chances de trouver des acheteurs potentiels. Certaines grandes entreprises proposent des millions voire des centaines de millions d’euros pour acquérir un site au potentiel jugé très prometteur. Dans ce cas, il est difficile de décliner l’offre. Si le gestionnaire souhaite vendre son site sans avoir reçu d’offres, il devra mettre une annonce pour informer les acheteurs de sa mise en vente. L’annonce peut se faire sur des sites Internet spécifiques. On peut également recourir aux réseaux sociaux.

Estimer la valeur d’un site avant de le vendre

On peut déterminer la valeur de site Internet en se basant d’abord sur son chiffre d’affaires. Il suffit de multiplier le chiffre par 12 pour obtenir la valeur annuelle. Ce montant servira de base dans l’évaluation d’un portail Internet. Le client en quête d’un nouveau site Internet doit s’intéresser à son potentiel. L’objectif de l’acheteur est de poursuivre le développement du site nouvellement acquis. Cette démarche permet de percevoir plus de revenus grâce à l’exploitation du portail.

Le prix du site ne dépend pas uniquement de son chiffre d’affaires. Il faudra également évaluer le nombre de visites par jour, la capacité du marché, la concurrence sur le même secteur ou encore sa thématique. Le design du site, son contenu et la qualité de son référencement dans les moteurs de recherche sont aussi des valeurs importantes. Pour ce qui est des e-commerces, il va falloir déterminer la valeur du fonds de commerce. Cette information regroupe les biens matériels, les marchandises et les éléments incorporels. Il s’agit de la clientèle, licences, droits de propriété et nom du site.